Oui, je sais, tu n’as probablement jamais été soutenu d’une manière bienveillante dans qui tu es.

Cet amour inconditionnel qu’on attend de nos parents, de notre partenaire de vie et qui est rarement présent.

Bien sûr, il peut y avoir de l’amour, mais qui a souvent tendance à se déliter quand qui je suis ne correspond pas à ce que l’autre attend de moi.

Je peux passer ma vie à attendre ou pleurer cet amour que je ne reçois pas, à me sentir irrémédiablement blessé.e, en besoin et en manque.

Ou je peux choisir de prendre ma vie en mains et de me donner cet amour et ce soutien.

Cet amour que tu attends de l’autre, est-ce que tu te l’offres à toi-même ?

Combien de fois es-tu doux, gentil avec toi et ton corps ?

Combien de fois es-tu reconnaissant.e pour qui tu es et ce que ta présence crée autour de toi ?

Combien de fois est-ce que tu te juges et te donnes tort, validant le fait qu’il doit forcément y avoir un truc qui cloche chez toi pour ne pas recevoir l’amour qui t’est dû ?

Combien de fois est-ce que tu retournes cette colère de ne pas être aimé.e contre toi ?

T’aimer est ton choix

Tu as le choix d’abandonner tous ces espaces de jugement de toi-même. Et c’est en commençant par reconnaitre la personne splendide et magnifique que tu es que tu vas pouvoir véritablement t’aimer et devenir ton meilleur allié.

N’attends pas que les autres le voient pour toi quand tu es toi-même incapable de le reconnaitre. Commence par toi !

Mais comment faire ? Voici mon invitation :

Arrête de te juger. Dés qu’un jugement pointe le bout de son nez sur toi, ton corps ou ce que tu fais, STOP !! Le doute, la culpabilité, les regrets, la comparaison sont aussi des formes de jugement. Élimine-les, tout simplement.

Fais la liste de tout ce que tu considères être tes défauts et demande-toi quels talents, capacités ou qualités sont en fait présents ici.

Regarde toi dans un miroir, droit dans les yeux et dis-toi « Je t’aime », donne-toi cet amour et ces mots que tu as toujours voulu entendre. J’aime beaucoup cet extrait du film Angel.A de Luc Besson qui illustre cela.

Sois doux avec toi-même, bienveillant.e, reconnaissant.e pour tout ce que tu choisis.

Célèbre tout ce que tu crées ! Et je te rappelle que ta vie est ta création.

Qu’est-ce qu’il faudrait pour que nous reconnaissions tous les êtres infiniment magnifiques et magiques que nous sommes ?

Souviens-toi que tu es phénoménal !

Peu importe ce que tu fais ou choisis, ta simple présence sur cette Terre fait une différence car tu lui apportes ton énergie, ta saveur unique. Et plus tu t’autorises à révéler qui tu es, plus tu es pleinement heureux et joyeux parce que tu te rapproches de ton essence.

Si tu as besoin d’un coup de pouce pour te révéler, je peux t’y accompagner.

Tu trouves ce contenu inspirant ? Merci de le partager :